Irène Kakhovskaïa et la variante ukrainienne du terrorisme - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Mémoire(s), identité(s), marginalité(s) dans le monde occidental contemporain. Cahiers du MIMMOC Year : 2021

Irène Kakhovskaïa et la variante ukrainienne du terrorisme

(1)
1

Abstract

Irène Kakhovskaïa, militante du Parti socialiste révolutionnaire de gauche (internationaliste), organisa l’attentat qui coûta la vie au feldmarchal Eichhorn, le 30 juillet 1918, à Kiev. Elle passa l’essentiel de sa vie en prison et relégation, sous le régime tsariste puis soviétique. Son destin éclaire celui de l’opposition de gauche et en particulier, du PSR, que tout désignait à la veille de la révolution pour prendre le pouvoir, et interroge sur l’engagement des femmes dans la lutte armée. La confrontation des archives familiales et des écrits d’Irène Kakhovskaïa permet de comprendre l’organisation et le mode de fonctionnement de ces groupes de militants, dont l’un fut l’oncle de l’auteur, et apporte un éclairage sur leur psychologie et leur vécu. C’est aussi un témoignage sur la situation chaotique de l’Ukraine dans les décisives années 1918 et 1919, témoignage qui permet de préciser les liens et rôles respectifs des différents protagonistes.

Dates and versions

hal-03243087 , version 1 (31-05-2021)

Identifiers

Cite

Hélène Menegaldo. Irène Kakhovskaïa et la variante ukrainienne du terrorisme. Mémoire(s), identité(s), marginalité(s) dans le monde occidental contemporain. Cahiers du MIMMOC, 2021, Figures de femmes dans les cultures européennes., 24-2021, ⟨10.4000/mimmoc.6389⟩. ⟨hal-03243087⟩

Relations

Collections

UNIV-POITIERS
23 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More